Le prélèvement à la source : 5 points pour commencer l’année sereinement.
20 novembre 2017
Les changements pour votre retraite ! Il faut y penser !
4 décembre 2017

Vous souhaitez réduire les impôts de votre société ?

Vous souhaitez réduire les impôts de votre société ?

L’impôt sur les sociétés (IS) est un impôt calculé sur l’assiette des bénéfices réalisés par une entreprise au cours de l’exercice écoulé. L’IS concerne les sociétés anonymes, les sociétés en commandite par actions et certaines SARL.

Vous payez trop d’impôt sur les sociétés ? Des solutions efficaces existent pour le réduire.

Les amortissements

Certains investissements comme les dépenses de recherche et de développement ou l’achat de matériels et de logiciels peuvent être passés en charges déductibles. Grâce à cette méthode, vous allez pouvoir réduire le bénéfice imposable. Si cette dépense est une immobilisation, vous pouvez alors jouer sur la durée de l’amortissement. En instaurant la durée la plus courte d’amortissement, vous cassez le bénéfice imposable.

Attention : Appuyez-vous sur les barèmes de l’administration fiscale pour définir la vitesse de l’amortissement.

Le caritatif et le mécénat

L’engagement dans le caritatif et le mécénat peut être rentable pour l’entreprise à la fois sur le plan financier et marketing. 40 à 90% de la valeur du don vous sera remboursé par l’Etat sous forme de réduction de l’impôt sur les sociétés. Dans le détail, voici les taux proposés :

  • 40% pour l’achat d’un bien culturel considéré comme trésor national
  • 60% pour un don à une œuvre d’intérêt général
  • 90% si vous participez à l’achat public d’un trésor national

Cette optimisation fiscale a aussi l’avantage d’améliorer votre image si vous réalisez une opération de communication présentant vos engagements à travers vos actions caritatives.

Les provisions

Les provisions représentent l’argent que l’entreprise a su mettre de côté en cas de coup dur. C’est aussi un excellent moyen pour réduire le bénéfice imposable. Par exemple, passez le stock que vous n’arrivez pas à vendre en provision pour dépréciation de stock. Ensuite, quantifiez le nombre de pièces et faites les passer en pertes. Cela réduira votre résultat et donc votre bénéfice.

Les crédits d’impôts

Les créateurs d’entreprise peuvent financer leurs investissements grâce aux crédits d’impôts. De nombreux dispositifs comme le CICE, l’apprentissage ou la formation du chef d’entreprise impactent fortement l’IS. Néanmoins, l’administration fiscale est très attentive lorsque une entreprise utilise cette méthode donc soyez irréprochable.

Votre rémunération et celle de vos salariés

L’accroissement de votre rémunération aura pour effet de faire baisser mécaniquement le bénéfice imposable. Néanmoins, soyez vigilant à ce que cela n’influence pas votre niveau d’imposition sur le revenu auquel cas l’opération sera inutile. Dans la même idée, vous pouvez booster la rémunération de vos salariés en finançant leur retraite complémentaire par exemple. Leurs cotisations étant déduites de l’IS, cela ne vous coûtera rien.

Le Girardin industriel

La loi Girardin 2003 permet l’un des montages fiscaux les plus efficaces. Le principe est simple. Dans le cadre d’une société en nom collectif, des entreprises (ou des particuliers) s’unissent afin d’acquérir des biens industriels. Lors des 5 prochaines années, ces biens seront loués à un prix en moyenne 40% inférieur au marché. En compensation, le chef d’entreprise bénéfice d’une remise sur son impôt supérieure à son investissement.

Dans un prochain article, nous verrons quels sont les meilleurs placements immobiliers pour vous constituer un patrimoine et réduire votre IS.

En savoir plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.