Les limites du Bitcoin
8 janvier 2018
Payez moins d’impôts en 2018 avec la loi Pinel !
16 janvier 2018

Les impôts en 2018 : soyez prêt !

Les impôts en 2018 : soyez prêt !

Cette nouvelle année marque de nombreux changements concernant les impôts. Que savez-vous de la hausse de la CSG, de la baisse des cotisations salariales ou bien de l’exonération progressive de la taxe d’habitation ? Ne vous inquiétez pas, cet article vous présentera ce qu’il faut savoir pour commencer l’année 2018 sur un bon pied.

L’augmentation de la CSG

La contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt crée en 1991. Elle permet de financer en partie les dépenses de la sécurité sociale concernant les prestations familiales, les prestations liées à la dépendance, de l’assurance maladie et des prestations non contributives des régimes de base de l’assurance vieillesse. Cet impôt a une assiette très large ; il touche la majorité des personnes physiques habitant en France.

A partir du 1er janvier, celui-ci va augmenter de 1,7 point soit l’équivalent de 20 milliards supplémentaire à payer pour les ménages.

La baisse des cotisations sociales

L’augmentation de la CSG sera compensée par une baisse significative de 3,15 points des cotisations sociales pour les salariés. Cet allègement se fera en deux étapes :

  • Une première baisse de 2,2 points sera réalisée en janvier. Ainsi, les salariés bénéficieront d’une augmentation de 0,5 point sur leur revenu net.
  • En octobre, une seconde baisse des cotisations complètera la première. Celle-ci améliorera le pouvoir d’achat des salariés de 0,95 point supplémentaire.

De plus, l’Etat a prévu un bonus pour les indépendants équivalents à 2,15 points. Ainsi, d’après les derniers calculs, l’Etat devra restituer 15 milliards aux ménages français.

Et pour les retraités ?

La question se pose puisque les retraités subiront l’augmentation de la CSG mais ne bénéficient pas de la baisse des cotisations sociales. C’est la réforme sur la taxe d’habitation qui permettra de rééquilibrer la balance. En 2018, près de 80% des contribuables verront cette taxe baisser de 33% puis à nouveau 33% en 2019 et ils ne payeront plus rien en 2020. Cette réforme touche les actifs tout comme les retraités. Néanmoins, si un retraité dépasse les seuils, il sera perdant car il subira l’augmentation de la CSG sans bénéficier de l’allègement de la taxe d’habitation.

Quid des épargnants ?

2018 est une excellente année pour les détenteurs d’actions et d’obligations. En effet, deux mesures changent radicalement le paysage de la fiscalité française : le prélèvement à 30% et l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui remplace l’impôt sur la fortune (ISF). D’après Olivier Rozenfeld « Ce sont plutôt des mesures de simplification de nature à inciter les Français à se tourner vers des actifs risqués » plus qu’un cadeau aux riches.

Le prélèvement à la source

Bien que ça mise en œuvre n’est prévu qu’en 2019, vous devrez dès cette année déclarer vos revenus pour que l’administration puisse calculer votre niveau d’imposition. N’oubliez pas, vous pouvez choisir d’opter pour un taux neutre si vous souhaitez garder une certaine confidentialité. Dans ce cas, vous devrez payer la différence au fisc chaque mois à partir de 2019. Si vous souhaitez plus d’information sur le sujet, vous pouvez consulter notre article « Le prélèvement à la source : 5 points pour commencer l’année sereinement ».

En savoir plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.