Vous souhaitez réduire les impôts de votre société ?
27 novembre 2017
2018 ce qui se prépare ! Budget, énergies, impôts…
11 décembre 2017

Les changements pour votre retraite ! Il faut y penser !

Changement sur la retraite complémentaire : on vous dit tout !

Dès 2019, des changements sont prévus sur la retraite complémentaire des salariés. Alors qu’il existait auparavant deux régimes (Agirc et Arrco), un seul régime va persister après la fusion d’Agirc et Arrco. Le 17 novembre dernier, les syndicats et le patronat se sont réunis pour déterminer les textes régissant ce nouveau régime.

La fusion

Depuis le début de votre carrière professionnelle, vous accumulez des points de retraite complémentaire par le biais de vos cotisations. Tandis que les cadres touchaient des points Agirc et Arrco, les non-cadres bénéficiaient seulement de points Arrco. Le 1er janvier 2019, tous vos points seront convertis par celui du nouveau régime. Vous pourrez les consulter sur votre dossier retraite en ligne. Lors de votre retraite, ces points seront multipliés par leur « valeur de service » pour obtenir votre montant de pension.

Le calcul des retraites

Peu de changement sont à prévoir dans le calcul des retraites. En effet, les règles de calculs de l’Argic et l’Arrco sont très proches et facilement transposables dans le nouveau régime. Seulement trois exceptions sont à notées :

  • Le système bonus-malus pour les personnes partant à la retraite à partir de 2019. Dans certains cas, un malus de 10% sera appliqué aux pensions complémentaires pendant 3 ans. Pour l’éviter, il faudra repousser sa retraite d’au moins un an.

 

  • Les modalités des réversions. Une légère modification est à prévoir sur les fractions de retraites versées au veuf ou à la veuve d’un assuré. Alors qu’auparavant ces reversions (égale à 60% des pensions complémentaires du défunt) n’étaient pas diminuées à partir de 55 ans à l’Arrco et 60 ans à l’Argic, l’âge minimum sera de 55 ans pour le nouveau régime.

 

  • Les majorations de pensions. Les parents ayant au moins 3 enfants bénéficient aujourd’hui de majorations de pensions plafonnées à 1000 euros par an pour chaque régime. Dans le nouveau régime, ce plafond sera augmenté à 2000 euros soit la somme des plafonds préexistants.

L’évolution des cotisations

Aujourd’hui, la cotisation entre les cadres et les non-cadres est différente à salaire brut égal. Néanmoins, puisque la distinction cadres/non-cadres disparait avec la fusion des régimes, il a fallu modifier l’architecture des différentes cotisations. Les partenaires sociaux ont utilisé cette opportunité pour augmenter sensiblement leurs niveaux. Ainsi, une hausse des cotisations entre en vigueur dès 2019.

La hausse des cotisations salariales affectera particulièrement les hauts revenus qui constateront une baisse sur leur salaire net.  De plus, cette augmentation des cotisations ne sera pas intégralement traduite par une hausse des points de retraite dans votre escarcelle.

Le statut de cadre

La disparition du régime Agirc qui est une composante primordiale au statut de cadre à des impacts important sur la définition de ce statut. Ainsi, des négociations sont en cours. Si elles n’aboutissent pas avant 2019, le statut ne changera pas.

Le patronat doit convaincre la majorité des syndicats pour pouvoir modifier les retraites complémentaires. Les négociations étant déjà bien avancées, l’accord devrait passer avant la fin de l’année.

En savoir plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.