Dernière opportunité pour la loi Censi-Bouvard !
23 janvier 2018
Assurance emprunteur : soyez proactif !
5 février 2018

Comprenez enfin la blockchain !

Comprenez enfin la blockchain !

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous passer des services de différents tiers de confiance. Pensez aux notaires, aux plateformes internet comme Blablacar ou encore les banques … Ces intermédiaires ne font pourtant pas toujours consensus que ce soit en termes de fiabilité ou de légitimité. La blockchain représente l’opportunité de réformer ce système en proposant un moyen de faire confiance sans recourir à un tiers.

Qu’est-ce que la blockchain ?

Lorsqu’un échange implique un transfert de valeur nous avons toujours besoin d’un tiers de confiance : il faut passer par une banque pour transmettre de l’argent ou par un notaire pour céder une propriété. La supervision de ces tiers de confiance n’est pourtant pas sans risque ce qui entraine une perte de confiance dans les organisations. Aujourd’hui, la blockchain offre une alternative innovante  au schéma actuel en promettant de résoudre les problèmes intrinsèques au fonctionnement des tiers de confiance.

La blockchain, c’est d’abord une promesse : celle de pouvoir se faire confiance sans se connaitre et sans intermédiaire. Pour y parvenir la blockchain propose de garder une trace indélébile de tout ce que l’on possède et s’échange dans un grand registre. Ce registre est transparent et consultable mais il est impossible de modifier les entrées précédentes. C’est en réalité un système informatique composé de blocks qui représentent toutes les transactions passées. Avant de valider votre échange, les machines vont scanner l’ensemble de la blockchain pour s’assurer que vous possédez bien ce que vous prétendez. Une fois validé, ce nouveau bloc vient s’ajouter dans la chaine. En bref, la blockchain donne un nouveau pouvoir décentralisé aux utilisateurs face aux entreprises et aux pouvoirs publics.

Les transactions peuvent être de nature très différente. Il est possible d’enregistrer un échange d’actifs, un vote ou encore un contrat numérique. Pour assurer tout ce processus, des individus ou des entreprises appelés « des mineurs » mettent à disposition la puissance de calcul de leur ordinateur pour effectuer les calculs nécessaires au bon fonctionnement d’une blockchain. Cette puissance de calcul permet de vérifier la validité de toutes les transactions enregistrées. Ces mineurs sont rémunérés en cryptomonnaie en contrepartie.

Exemples d’application

Les applications de la blockchain sont extrêmement variées. Les entreprises proposant des services financiers s’enthousiasment pour cette nouvelle technologie puisqu’elle va permettre d’améliorer très largement leurs processus. D’après IBM, 15% des banques utilisent la blockchain. Ce chiffre devrait atteindre 66% en 2021 selon la même étude.

Le secteur des objets connectés est lui aussi fortement impacté. Ces objets nécessitaient un pôle central afin de gérer la communication entre eux. La blockchain permettra de collecter et enregistrer de manière sécurisé ces données tout en éliminant le besoin d’un tiers central.

Les possibilités sont presque infinies depuis la création des « smart contract ». C’est un programme informatique qui exécute une logique contractuelle déterminée par les parties concernées et agit comme un tiers autonome dans le cadre des dispositions convenues.

Contrairement au big data ou à l’intelligence artificielle, il est encore difficile d’évaluer l’impact de la blockchain sur notre société. Cependant, nous pouvons être sûrs que ce protocole informatique continuera à faire parler car il représente une opportunité inédite de transformer notre quotidien.

En savoir plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.